• vallorenzi

Comment utiliser l'auto-hypnose ?

Mes clients me demandent souvent comment peut se pratiquer l'auto-hypnose. Il y a une technique que l'on peut développer soi-même c'est l'auto-suggestion, la pensée positive.


Pour vous présenter cette technique je me suis inspirée du livre "s'aider soi-même par l'auto-hypnose" de Christian Godefroy et du blog de Dominic Lamoureux.


Une autosuggestion, c’est une suggestion qu’on se répète à soi-même dans l’intention d’implanter une idée dans le subconscient. La méthode Coué s'inspire de l'auto suggestion et de l'auto hypnose.


L’autosuggestion, c’est un outil de l’esprit conscient qu’on utilise pour donner des directives à l’esprit subconscient afin de lui indiquer clairement votre objectif. En implantant des suggestions dans le subconscient, on finit à la longue par créer un changement dans celui-ci.


En bref, si vous désirez être une personne positive, vous devez vous répéter des phrases positives le plus souvent possible. Cet outil aidera votre esprit subconscient à éliminer les pensées négatives et à les remplacer par des pensées positives.


Comment faire ?


Utiliser le « je »

Le « Je » implique que la suggestion vous concerne vous. Lorsque vous parlez en « je », ça n’a pas de liens avec d’autres personnes.


Éliminer tous les mots qui sous-entendent un doute

Les mots tels que : peut-être, probablement, si, essayer… Ont tous une connotation de doute. Et il est très important en autosuggestion de se débarrasser de tout doute si vous désirez avoir du succès avec vos objectifs.


Parler au présent

Utilisez les verbes au présent lorsque vous concevez une autosuggestion. C’est comme si je vous demandais d’imaginer que vous possédiez déjà l’objet de vos désirs.

« Je suis heureux » est préférable à « je vais être heureux ». « Je vais être heureux » se traduit pour le subconscient comme étant : « un jour je serai heureux, mais pas aujourd’hui ».


Cependant si l'objectif doit prendre du temps car loin de ce que vous vivez aujourd'hui, vous pouvez utiliser une formule qui implique une prgression : comme le faisait Emile Coué dans sa méthode : « Tous les jours, à tout point de vue, je vais de mieux en mieux. »

Cette façon de concevoir une autosuggestion est progressive dans le temps (de plus en plus, de jour en jour). Votre autosuggestion pourrait être plus facilement acceptée par votre subconscient.


Éviter les négations

Ne pense pas à un Vélo Bleu!

Qu’est-ce qui vient de se passer? Vous l'avez vu !

Pensez-y!

Donc la chose à garder à l’esprit ici c’est que l’esprit subconscient bloque et ne prend pas en considération les mots de négations.

par exemple : « Je ne fume plus la cigarette » deviens pour le subconscient « je fume la cigarette ».


Cela fonctionne aussi avec les enfants quand ils sont petits, ils ont besoin de temps pour intégrer la négation, c'est pour cela qu'il vaut mieux les informer sur ce qu'ils ont le droit de faire plutôt que les interdits qu'ils ne comprennent pas toujours.


Donc lorsque vous concevez une autosuggestion, éviter les mots tels que : Ne, pas, plus, nullement, jamais, n’, rien, ni, du tout …


Être affirmatif

Ne dites pas à votre subconscient ce que vous ne voulez plus dans votre vie. Dites-lui plutôt ce que vous désirez vraiment voir apparaitre dans votre vie.

Donnez-vous la permission d’être passionné pour ce que vous voulez. Si vous voulez avoir un plus grand impact sur votre subconscient, soyez affirmatif dans votre autosuggestion.

Mais n’oubliez pas qu’être affirmatif ne veut pas dire d’être un bourreau! Imaginer toujours que lorsque vous parlez à votre subconscient, vous parlez à un enfant. Vous êtes ferme, mais avec amour et douceur.


Être déterminé à la réussite

Ça veut dire que lorsque vous pensez à quelque chose de précis que vous désirez avoir, vous devriez être déterminé à faire l’impossible pour l’obtenir. Ce n’est pas pour ça que vous êtes ici?


Utiliser des images pour dynamiser votre autosuggestion

L’imaginaire est plus fort que la volonté. Notre subconscient retient beaucoup de l’information qu’on enregistre par les images qui lui sont présentées. En fait, notre subconscient utilise tous nos 5 sens pour retenir et encoder l’information.

Donc pour avoir un plus grand impact sur votre subconscient avec votre autosuggestion, associez-y une image. Une image de comme si vous aviez déjà atteint votre objectif.

Imaginez-vous avoir déjà atteint votre objectif lorsque vous utilisez votre autosuggestion. Et encore mieux, ajouter des sons, des sensations, des odeurs et des saveurs si c’est pertinent.


Et Pour utiliser votre autosuggestion de façon efficace, voici quelques règles à suivre :

  1. Lorsque vous vous préparez à utiliser vos autosuggestions, assurez-vous d’être seul. Ou au minimum, demandez à ne pas être dérangé le temps de votre session.

  2. Vous devriez toujours répéter votre autosuggestion à voix haute de façon à bien vous entendre. Ceci vous aidera à rester concentré sur le travail que vous faites.

  3. Assurez-vous de faire des exercices de respiration avant de faire votre autosuggestion. Prenez tout le temps nécessaire pour vous assurer d’être calme et détendu.

  4. Lorsque vous vous concentrez sur vos autosuggestions, rappelez-vous d’utiliser des images. C’est encore mieux si vous pouvez ajouter des sons, des sensations et des émotions.

  5. Et en dernier, lorsque vous faites du travail d’autosuggestion, utilisez toujours une seule autosuggestion par session.

Voilà ce qui conclut les règles de base pour créer et utiliser une autosuggestion de façon efficace.


Bonne pratique !

15 vues0 commentaire